Déménager à l’étranger pour jouer au poker en ligne ou faire des paris sportifs : La nouvelle normalité ?

Quand ‘Black Friday’ a ébranlé le monde des jeux en ligne en 2011, Kristin Wilson, rédactrice pour le site numéro en France qui compare les meilleurs casinos en ligne français du moment, et voyageuse passionnée, y a vue une lueur d’espoir pour l’avenir des joueurs et parieurs en ligne.

En tant qu’expatriée résidant au Costa Rica – la capitale non officielle du jeu offshore à l’époque – elle avait une perspective unique sur la situation :

« Je me souviens d’avoir regardé le rapport de la cour Suprême Américaine. Tout ce que je pouvais penser, c’est que ça pourrait prendre des années avant que ce désordre soit réglé. Les gens devront quitter les États-Unis pour continuer à jouer, mais savent t’ils comment faire ? J’ai alors décidé de créer un moyen pour qu’ils s’installent dans un pays étranger, pratiquement du jour au lendemain. »

Cette solution quelque peu controversée et non conventionnelle a pris la forme de Poker Refugees, la première société de voyage et de relocalisation créée spécifiquement pour les joueurs de poker en ligne dont la carrière et le gagne-pain ont été affectés par les changements sur la réglementation du jeu dans leur pays.

Au cours de la première année, Kristin et son équipe mondiale ont déménagé près de 150 pros du poker au nord et au sud de la frontière américaine, comme au Canada, au Costa Rica et au Mexique.

Sept ans et plus de 600 déménagements plus tard, elle aide maintenant les joueurs du monde entier à voyager dans plus de 20 pays à travers le monde.

Le type de personne attirée par ce mode de vie a également évolué. Au début, la plupart des  » réfugiés du poker  » étaient les jeunes  » sorciers  » du poker en ligne des États-Unis et de France qui pouvaient tout laisser tomber et partir. Aujourd’hui, plus de la moitié viennent d’Europe, du Canada, d’Asie et du Moyen-Orient. L’âge typique de ses clients a grimpé de 21 à 30 ans jusqu’à l’âge de la retraite. Elle a même ajouté un service spécialisé pour les parieurs sportifs appelé Sports Refugees, basé sur la demande au-delà du poker en ligne.

Qui sont les gens qui quittent leur pays d’origine pour jouer en ligne ?

Beaucoup des plus jeunes joueurs ont fini comme des pros du poker exilés au paradis. Aujourd’hui, les gens de tous âges et de tous horizons, même les joueurs récréatifs et les joueurs mis en avant sur Twitch eSports, peuvent vouloir bouger stratégiquement pendant une courte période pour essayer des choses ou simplement pour voyager pour le plaisir.

En fait, alors que certaines personnes déménagent encore parce qu’elles le doivent, d’autres déménagent parce qu’elles le veulent.

Les amateurs de jeux en ligne ont réalisé qu’ils peuvent gagner de l’argent de n’importe où sur leur ordinateur portable, tout comme n’importe quel autre travailleur à distance. Franceinfo faisait une reportage sur ce phénomène et cette communauté appelée les Digital Nomads: https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/carriere/vie-professionnelle/sante-au-travail/le-teletravail-une-pratique-qui-se-developpe_3151427.html

« Ils se joignent aux millions d’autres dans la ‘révolution numérique nomade’ et cela porte ses fruits. Les gens peuvent réduire leurs frais ou changer de domicile fiscal tout en accédant aux meilleurs sites internationaux avec les cotes les plus faibles, les plus grands tournois et les pools de joueurs les plus grosses. », dit Wilson.